Soupçons d’achats de votes à Corbeil-Essonnes: le maire renvoyé en correctionnelle

Jean-Pierre Bechter, l’actuel maire de la ville, fait partie des personnes soupçonnées d’avoir pris part à un système d’achat de votes.

Le juge d’instruction a ordonné le renvoi en correctionnelle de Jean-Pierre Bechter et de six autres personnes mises en examen pour des affaires d’achats de votes à l’occasion des élections municipales de 2009 et 2010, a-t-on appris ce jeudi.

Outre Jean-Pierre Bechter, qui a succédé à Serge Dassault à la mairie de Corbeil-Essonnes à la suite de l’invalidation de sa réélection en 2008, deux ex-adjoints, Jacques Lebigre et Cristela de Oliveira, un comptable suisse proche de l’avionneur, Gérard Limat, et des intermédiaires présumés du système sont également concernés.

Le PNF souhaite que Jean-Pierre Bechter soit jugé pour recel d’achats de votes et acceptation d’un don électoral au-delà du plafond autorisé, évalué à 7 millions d’euros de la part de Serge Dassault pour les municipales de 2009 -invalidées par le Conseil d’Etat- et 2010.