Sécurité : la délinquance baisse de 5,77 % en 2017

Josiane Chevalier, Préfète de l’Essonne a présenté les chiffres de la sécurité dans le département en compagnie du procureur adjoint M.Cabut, du colonel Michelet pour la gendarmerie nationale, le DDSP M.Papineau, et de Guillaume Labrit pour la Sécurité Routière.

Josiane Chevalier présentant les chiffres de la sécurité 2017, avec le DDSP M.Papineau, M.Cabut (de gauche à droite), Mme la Préfète (au centre), le colonel Michelet, le contrôleur général (de gauche à droite) - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Josiane Chevalier (au centre) présentant les chiffres de la sécurité 2017, avec le DDSP M.Papineau, M.Cabut, le colonel Michelet, le contrôleur général (de gauche à droite) – l’Essonnien – Rémi POIRIER

La baisse de la délinquance  en 2017 pour l’Essonne est de 5,77%, en zone police, cette diminution est de – 8,55%. Mme la Préfète a ouvert la conférence sur les chiffres de la sécurité dans le département :

Puis s’est le procureur adjoint de la république qui s’exprimer sur la réponse judiciaire sur le territoire 26 000 affaires en 2017 contre 32 000 en 2016:

C’est le colonel Michelet, a pris la parole pour la zone gendarmerie du département :

Puis, c’est le directeur de la sécurité publique M. Papineau qui a fait le point sur la situation sur la zone police :

Chiffres clés – Zone Police :

Vols avec Violence : – 15,52%

Cambriolages : – 11,52%, le taux d’élucidation est de 15% pour 2017

Vols par effraction : -11,52%

Vols de véhicule : -13,60%

Stups : 481 trafiquants et revendeurs arrêtés.

Chiffres clés  – Zone Gendarmerie :

Atteintes aux personnes : + 3,2%

Atteintes aux biens : – 2,6%

Cambriolages : – 2,1%

Vols liés à l’automobile : – 11,4%

Des polices et gendarmes de plus en plus agressés dans l’exercice de leurs missions :

40 policiers ont été blessés en 2017 à Corbeil-Essonnes dans la cité des Tareterêts, contre 16 policiers en 2016, soit une hausse de 155%. A Grigny s’est 42 policiers blessés dans la ville. Côté Gendarmerie, la violence est aussi présente contre eux avec 47 gendarmes agressés contre 26 en 2016.

41 tués sur les routes :

En conclusion, la sécurité routière a connu une hausse importante du nombre de morts sur la route avec 41 tués contre 29 en 2016 après une année exceptionnelle, ce qui explique Guillaume Labrit, délégué départemental de la sécurité routière :

Interview de Mme la Préfète sur les chiffres de la délinquance et la Police de Sécurité du Quotidien à Corbeil-Essonnes aux Tareterêts :