Sécurité des établissements scolaires, une priorité départementale

L’agression dont a été victime un lycéen du lycée Nadar à Draveil est un acte intolérable. Madame la Préfète de l’Essonne et Monsieur le Directeur académique de l’Essonne condamnent avec force toute forme de violence et réaffirment leur soutien à toute la communauté éducative.

Depuis de nombreux mois, dans le cadre de l’instruction interministérielle du 12 avril 2017, l’ensemble des services de l’État du département de l’Essonne (Préfecture, Éducation nationale et Justice) agissent de concert pour assurer et renforcer la sécurité des établissements scolaires, des personnels et des élèves. À ce titre, un état-major de sécurité spécifique à l’Éducation nationale, co-présidé par la préfète et le procureur de la République s’est réuni le 5 mars dernier pour faire un point sur la sécurisation dans les établissements scolaires notamment la prévention et les dispositifs de sécurité mis en place.

L’École de la République doit rester un sanctuaire. Ses missions sont de faire réussir les élèves, d’en faire des citoyens actifs et responsables et de fonder les relations sociales sur la raison, le respect, la tolérance et le dialogue. La violence n’y a pas sa place.

Les événements survenus au lycée Nadar ont démontré la pertinence des dispositifs mis en place pour protéger tous les membres de la communauté scolaire. La présence et la réaction
professionnelle des personnels de vie scolaire et des enseignants ont permis de circonscrire les faits à l’extérieur de l’établissement sur le parvis. L’arrivée très rapide des forces de l’ordre, des pompiers, du Maire de Draveil et du Directeur académique a sécurisé la situation et rassuré la communauté scolaire.

Les lycéens ont montré une grande sérénité en poursuivant leurs cours avec leurs professeurs. En outre, l’établissement bénéficie d’un dispositif de caméras installé par la région Île-de-France qui contribuera efficacement à l’enquête.

Ainsi, l’ensemble des moyens humains et matériels déployés par les services de l’État et leur étroite coordination, ont protégé les élèves en limitant l’impact de l’agression et permis l’arrestation immédiate de trois suspects.

Le travail collaboratif entre tous les services de l’État, le courage, le professionnalisme et la détermination des personnels du lycée, des forces de police et des pompiers prouvent qu’il est possible de réagir rapidement et efficacement à ces actes inacceptables.