Savigny-sur-Orge : les réactions des élus

La réactions des élus suite aux incidents durant le conseil municipal :

La première réaction fut celle du maire sur twitter :

https://twitter.com/MehlhornEric/status/611308865272049664/photo/1
La seconde celle de David Fabre sur Facebook :

« Mehlhorn envoie 50 policiers nationaux contre les Saviniens… Après ce sera quoi ? Le GIGN ? »… 2h après, je discute avec le commissaire de police qui se rend compte qu’il a fait évacué les élus du conseil municipal et me propose de le réintégrer ! Après un truc pareil… Même pas en rêve ! Heureusement que la police nationale a su se comporter avec mesure et courtoisie. Que penser d’un maire qui ne se bouge pas quand Grand-Vaux brûle et utilise la police nationale contre les Saviniens » ?
Une autre d’Audrey Guibert via un communiqué de presse :

« Le Conseil municipal qui s’est tenu mercredi 17 juin s’est une nouvelle fois déroulé dans un climat détestable. Face à des habitants venus exprimer leur légitime colère et inquiétude, la majorité n’a pas hésité à voter dès le début de la séance, le huis-clos. Sourd aux protestations et incapable de dialoguer avec les Saviniens, le Maire a fait évacuer par la force, les habitants venus assister au Conseil municipal.
Déterminés à défendre nos convictions au service des Saviniens et considérant que le combat politique que nous menons est trop important pour fuir nos responsabilités d’élus, nous avons lors de cette séance, voter contre le compte administratif 2014 présenté par la majorité municipale ainsi que l’ensemble des augmentations des tarifs de la restauration scolaire, des activités périscolaires et des activités du centre social.

Nous avons également rappelé notre opposition à l’intégration de notre commune au sein de la Métropole du Grand Paris et dénoncé le manque d’anticipation concernant l’intégration de Viry-Châtillon au sein de la communauté d’Agglomération, Les Portes de l’Essonne.  Lors de l’examen du contrat de ville intercommunal, nous avons dénoncé qu’il n’était pas la hauteur des véritables enjeux liés à l’insécurité qui sévit notamment dans le quartier de Grand-Vaux. 

Face à une droite prête à toutes les manœuvres pour casser les services publics locaux et une gauche qui fuit ses responsabilités et déserte, les élus Savigny Bleu Marine étaient présents aux côtés des saviniens qui souffrent de voir leur commune plongée dans une crise sans précédent ».