Savigny : le conseil municipal reporté sous haute tension

Hier soir, le conseil municipal de Savigny a été reporté, faute de pouvoir faire les débats dans la sérénité. En effet plus de 200 habitants de la ville ont décidé de bloquer le conseil après la décision du maire de fermer la Savinière, la MJC et la crèche familiale et les récentes violences urbaines dans le quartier de Grand Vaux.

Le ton est donné avant le conseil municipal - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Le ton est donné avant le conseil municipal – l’Essonnien – Rémi POIRIER

Avant même le début du conseil, ils étaient rassemblés devant la salle des mariages, on sentait déjà la tension palpable, celle-ci est montée d’un cran lorsque la police municipale l’a bloquée l’accès à la salle. Un début d’échauffourée a commencé.

La colère d'une partie des habitants de Savigny suite aux décisions du maire - l'Essonnien - Rémi POIRIER

La colère d’une partie des habitants de Savigny suite aux décisions du maire – l’Essonnien – Rémi POIRIER

La population a pu entrer lorsqu’un habitant a ouvert une porte de la salle sur le côté, dès lors la salle se rempli et des noms d’oiseau fusent « escrocs », « voyous » … 15 min après le début théorique du conseil, le maire Eric Melhorn annonce une première suspension de séance, les habitants scandent le nom du quartier de Grand Vaux suite aux violences urbaines, la Savinière, la MJC, la crèche familiale …

Début d'échauffourée devant la mairie devant le blocage de l'accès au conseil municipal - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Début d’échauffourée devant la mairie devant le blocage de l’accès au conseil municipal – l’Essonnien – Rémi POIRIER

Au retour de la suspension de séance, Laurence Spicher-Bernier tente de prendre la parole, mais elle est inaudible par la population, lorsque Eric Melhorn s’approche, il est copieusement sifflé, il prend la parole et déclare aux habitants : « si le contrat de ville n’est pas adopté, c’est le projet ANRU sur Grand Vaux qui tombe à l’eau ».

Le maire prend la parole devant les habitants - L'Essonnien - Rémi POIRIER

Le maire prend la parole devant les habitants – L’Essonnien – Rémi POIRIER

Les sifflets reprennent, l’assistance demande aux élus de prendre leurs responsabilités et de quitter le conseil municipal. À la trentième du début théorique du conseil, la foule scande « Pateau retourne à Corbeil ». Pendant ce temps Eric Melhorn demande aux élus de rejoindre leurs places et il reprend le conseil municipal et annonce l’arrivée de Jany Mathis en remplacement de Tony Rolland comme conseillère municipale Front National de l’opposition.

De l’autre côté les habitants ne désarment pas et le maire annonce une deuxième suspension de séance et la foule lui répond : « il est où le bon sens ». Eric Melhorn se réunit avec l’opposition (Laurence Spicher-Bernier, Jany Mathis, Pierre Guyard et David Fabre). Pendant ce temps là, la population reprend en cœur : « on ne veut pas d’une jeunesse sacrifiée » et  » rendez vos indemnités « .

Départ des élus suite à l'annonce du report du conseil - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Départ des élus suite à l’annonce du report du conseil – l’Essonnien – Rémi POIRIER

Le conseil aurait du commencé depuis cinquante minutes, a lieu une troisième suspension de séance qui ne dit pas son nom avec une réunion avec huis clos avec l’opposition et le maire a la sortie annoncé que le conseil est reporté et les habitants lui répondent qui seront présents.

Voici les réactions de David Fabre, conseiller municipal UDI ; Jany Mathis conseillère municipale Front National et Eva Sas Député de la circonscription et conseillère municipale EELV :

Voici la vidéo du conseil municipal par le site internet du Savinien Libéré :