Robin Reda demande l’aggravation des peines pour l’abandon d’animaux domestiques

Chaque année, plus de 100 000 animaux sont abandonnés par leurs propriétaires dont 60 000 chiens et chats. (…) les peines applicables à l’abandon d’animal, l’exercice de sévices graves et la commission d’actes de cruauté envers les animaux définies à l’article 521-1 du code pénal sont inférieures à celles encourues pour le vol d’animaux fixées par l’article 311-1 du même code.
(extrait de la question)

Question écrite de Robin Reda, député de L’Essonne :

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-5523QE.htm