Réunion publique RER D à Soisy-sur-Seine, amendements nuisances aériennes par Marie Guévenoux

J’étais heureuse de vous retrouver en nombre la semaine dernière à Soisy-sur-Seine pour la réunion publique à propos du projet SA2019 du RER D.

Si le SA 2019, devrait permettre une amélioration des conditions de circulation pour une partie des voyageurs, il est aujourd’hui indéniable que les conditions de voyages pour les usagers de la vallée et du sud de la ligne seront dégradées. Aujourd’hui, les solutions proposées par la SNCF ne sont pas satisfaisantes au vue des conséquences qu’elles auront sur notre quotidien. La mise en place d’une correspondance obligatoire en gare de Juvisy n’améliorera pas notre temps de voyage, nos conditions de transport et ne réglera en rien la question du nombre croissant de passagers sur la ligne D du RER.

Des solutions alternatives, conserver des trains directs durant les heures pleines par exemple, doivent être examinées sérieusement.

La mobilisation continue. Je vous propose donc de nous retrouver pour une nouvelle réunion publique à Ris-Orangis ce mercredi 10 octobre à 19H30 à l’école Jacques Derrida. Par ailleurs et sur un autre sujet, celui des nuisances aériennes, je vous invite à assister à la réunion de présentation de la procédure PRISALT qui aura lieu à la salle des fêtes de Varennes-Jarcy le mardi 9 octobre à 20H30 et à laquelle je serai présente.

A l’Assemblée nationale, à l’occasion des débats sur le projet de loi PACTE, j’ai défendu une série d’amendements qui visent à une meilleure prise en compte des prescriptions environnementales dans le contexte de la future privatisation d’Aéroport de Paris. Même s’ils n’ont pas pu être adoptés, le Gouvernement s’est engagé à suivre de près la rédaction du cahier des charges et la bonne adéquation de celui-ci avec les objectifs environnementaux.

Par ailleurs, avec Laurent Saint-Martin, député du Val de Marne nous avons proposé par le biais d’un amendement, d’inscrire dans la loi le plafonnement des mouvements d’avions ainsi que le couvre feu de l’aéroport de Paris Orly, deux mesures auxquelles les riverains sont attachés.
Ces dispositions sont d’ordre réglementaire donc ne seront pas inscrites dans la loi mais Bruno Le Maire s’est formellement engagé à ce que – même après la privatisation – le plafonnement et le couvre feu soient maintenus dans la règlementation. Vous trouverez la vidéo de son intervention en cliquant ici.

Avec mes collègues des territoires d’Orly et de Roissy, nous avons à coeur de défendre la qualité de vie des riverains et nous continuerons à sensibiliser le Gouvernement et la majorité sur ce point.