RER D : Retour sur la collision à Montgeron

La SNCF donne des explications sur ce qui s’est passé, hier sur la ligne D à Montgeron. Où une voiture a été percuté par un train :

Il est presque 13h30 lorsque nous sommes alertés d’un incident grave. Une voiture, qui s’était retrouvée par accident sur les voies, a été heurtée quasi simultanément par un train TER et par un train Regio 2N de la ligne R aux alentours de Montgeron (branche de Melun via Combs). Dès lors la circulation doit être interrompue sur l’ensemble des voies entre Melun et Villeneuve-Saint-Georges. L’un des trains est arrêté près de la gare de Montgeron tandis que l’autre est arrêté à plusieurs centaines de mètres de la gare de Yerres. Ni l’un, ni l’autre ne pouvant se remettre en marche, les voyageurs se trouvant à leur bord doivent être évacués vers les gares de Montgeron et de Yerres.

Il ne nous incombe pas forcément d’être précis quand à la cause. En effet, dans certains cas comme celui-ci, c’est à la Police (ou forces de l’ordre) de donner des informations. Cela explique que nous avons communiquer d’abord sur un heurt puis une fois que la Police nationale du département (91) est intervenue, elle a communiqué sur son propre fil Twitter (photos à l’appui) :

Parce qu’il faut prendre en compte plusieurs paramètres :

  1. Organisation des secours : comme pour un accident de personne, des intervenants SNCF mais aussi externes sont dépêchés sur place. Il faut compter un délai d’acheminement
  2. Temps de l’enquête : pour ce genre d’événement, une enquête permet de déterminer la cause de l’accident.
  3. Opérations d’évacuation : il faut organiser le dégagement du véhicule mais aussi des trains qui ont percuté la voiture. Et en parallèle, il faut prendre en charge des voyageurs dans les trains accidentés donc avoir deux équipes en parallèle avec toutes les consignes de sécurité qui s’imposent.
  4. Expertise avant la reprise : une fois le véhicule dégagé, il faut voir si les trains peuvent repartir sans avoir besoin d’avoir une rame pour les dégager mais il faut aussi inspecter les voies pour vérifier qu’il ne reste pas de pièce et que les infrastructures n’ont pas été endommagées.
  5. Autorisation de reprise sur tout ou partie des voies : une fois les vérifications faites et les autorisations données nous pouvons reprendre la circulation. Cela s’est d’abord fait dans le sens sud > nord puis dans le sens nord > sud.

Retour sur l’incident du 6 août 2019 : heurt d’un véhicule à hauteur de Montgeron Crosne