RER D : L’association Sadur demande le retour à la normale

Depuis plus d’une semaine, une grève dure sur le RER D. Pour l’association Sadur : celle-ci rend inhumaines nos conditions de transports. Quel que soit notre trajet sur cette maudite ligne. Cette situation est d’autant plus inacceptable :
Que la justification de ce conflit nous échappe totalement. Pour preuve :
Combien de syndicats ont tracté vers les usagers ? Un seul à notre connaissance, la CGT. Et encore, c’est en fin d’après-midi ce 7 juin, soit une semaine après le début duconflit. On a vu mieux en termes de pédagogie…
Les revendications des cheminots portent uniquement sur leurs conditions de travail. En quoi ceci nous
concerne-t-il ?
Que la SNCF, fidèle à son habitude : Ne respecte pas les plans de transport indiqués
Communique des informations erronées, qui ont le don d’irriter les usagers qui attendent sur le quai et qui entendent sans cesse des mensonges
Nous avons observé, au-delàde l’inconfort de nos « voyages », de nombreux malaises voyageurs. Va-t-il falloir attendre que l’un d’entre eux soit fatal pour que cette mascarade s’arrête ?Les usagers en ont marre d’être traités plus mal que du bétail. Ils n’ont qu’une hâte : que le trafic ressemble de nouveau à quelque chose. Et avant que quelque chose de grave ne se produise.