Quand Amazon se moque de ses clients

Un de nos lecteurs nous a fait part de ses mécontentements vis-à-vis du géant mondial d’achat en ligne Amazon.

Tout commence par la commande d’une paire de chaussures de sport le 23 août dernier, la livraison est prévue entre le 1et le 4 septembre. Ce qui convient à notre lecteur.  Quelques temps avant la livraison, il reçoit une modification pour le 31 août, finalement le livreur se pointe avec 24h d’avance.

Copie-écran du client

Copie-écran du client : livré chez Paillasdon (écriture du livreur).

Il contact le service client pour re-planifier la livraison, celle est prévue pour le 1 septembre de nouveau, il attend toute la journée : rien pas de livreur. Il appelle le service client, elle est planifiée pour le lendemain, aucun livreur ne vient également. Il rappelle le service client et ce dernier annonce que celle-ci a du retard. Le client demande à être prévenu 24h avant la livraison pour prendre ses dispositions. Le service client n’en tient pas compte et envoi un livreur avec le colis le lundi, alors que le client avait précisé qu’il ne serait pas disponible lundi et mardi.

Il appelle le livreur et ce dernier lui annonce que le service client ne tient pas compte de recommandations des clients que les colis sont chargés dans les camions pour être distribués le plus rapidement possible. Après un nouvel échange avec le service client, celui-ci doit être livré le mercredi 6 septembre. Et il demande a être prévenu par le livreur par téléphone. Le livreur vient cette fois, mais au lieu de contacter le client comme demander, il dépose le colis sur le paillasson sans prévenir ce dernier à la vue de tout le monde. Le service client lui propose une réduction de 5€ comme dédommagement pour les dysfonctionnements

Il contact une nouvelle fois le service client, pour faire remonter le dernier dysfonctionnement, un responsable d’Amazon l’appel, pour conclure le dossier, il s’excuse pour les désagréments avec comme dédommagement, une nouvelle réduction de 5 euros, et qu’il ne peut pas faire plus, car s’est géré informatiquement, réponse du client  « c’est petit comme montant par rapport aux dysfonctionnements de la société, ma décision est prise, je vais contacter la répression des fraudes suite aux nombreux dégagements subits.