Préfecture : Rémi POIRIER fait de nouvelles révélations

Suite des épisodes précèdent du conflit qui oppose la préfecture de l’Essonne et Rémi POIRIER, fondateur de l’Essonnien.

En octobre 2019, lors de sa garde à vue Rémi POIRIER avait proposé un accord  et cette proposition est restée sans suite.

Le 24 août dernier, via un ami, Rémi POIRIER leur fait une offre de paix sous condition préalable, avant l’audience du 4 septembre à la 10e chambre correctionnelle du TGI d’Évry.

Et dès le lendemain, c’est un déferlement d’appel que reçoit Rémi POIRIER : 9 appels en 3h30.

Screenshot du téléphone de Rémi POIRIER - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Screenshot du téléphone de Rémi POIRIER – l’Essonnien – Rémi POIRIER

Depuis ce jour-là, il ne se passe pas un jour sans qu’une myriade d’appels s’effectue.

Je publierai chaque jour les appels de la préfecture qui me seront passés.

Et cela commence dès aujourd’hui.