Préfecture : Rémi POIRIER convoqué au TGI pour diffamation

Rémi POIRIER, blogueur et fondateur du journal « l’Essonnien » est convoqué au TGI d’Évry à la 10e chambre correctionnelle, ce vendredi 4 septembre à 13h30.

À cette occasion, il pourra faire la démonstration de ses propos contre Nathalie Rousselet, chargé de communication de la Préfecture de l’Essonne, dans un article publié le 14 octobre 2019 sur son site internet.

Il accusait la chargée de communication du Préfet d’avoir profité de ses aléas personnels et de ses problèmes de santé. Et il a annoncé avoir porté plainte auprès du procureur de la République  pour :

Abus de faiblesse, Abus de pouvoir et d’autorité et Travail dissimulé

Le point sur les procédures judiciaires  engagées :

Après l’envoi le 12 octobre 2019, et la réception de la plainte et de plusieurs dizaines de documents par le bureau du procureur le 21 octobre 2019.

Le lendemain, M.POIRIER a été convoqué par téléphone par l’Hôtel de Police d’Évry pour le mardi 29 octobre 2019, où il a été placé en garde à vue pour plusieurs heures. À l’issue, il est ressorti libre. Et la plainte de Nathalie Rousselet a été classée sans suite, après qu’il a donné plus de 100 documents pour prouver les faits décrits dans son article.

Le 26 janvier 2020 Rémi POIRIER a été enfin entendu pour compléter sa plainte du 12 octobre 2020, soit plus de 3 mois après son envoi.  Elle a été également classée, car il n’a pas donné de documents supplémentaires.

Au cours du mois de mars, M.POIRIER a reçu une assignation de la part de Mme Rousselet pour une audience début juin. Rémi POIRIER a demandé un renvoi de cette audience pour finir de préparer sa défense.

M.POIRIER annonce à cette occasion, le dépôt d’un dossier de plusieurs centaines de documents auprès des magistrats de la 10e chambre correctionnelle.

Pour démontrer que le cabinet du Préfet de l’Essonne pratique le travail dissimulé, l’abus de faiblesse et l’abus de pouvoir et d’autorité.

Rémi  POIRIER donne rendez-vous, ce vendredi 4 septembre au TGI d’Évry à la 10e chambre correctionnelle à 13h30.

Le spectacle sera garanti.