Novopress répond à Franck Marlin

Le torchon brule entre le site d’actualité Novopress et Franck Marlin, le député-maire d’Etampes au sujet du financement public de la fête de l’Aid pour la fin du ramadan dans la ville.

Le premier a dénoncé ce financement, le deuxième essai de botte en touche dans sa réponse. Mais Novopress apporte de nouveau élément dans un second papier :

« Les témoignages recueillis sur place font état d’habitants du quartier assurant eux-mêmes la circulation et bloquant les accès, la police ne souhaitant pas, par sa présence, faire de provocation. Pour autant qu’on le sache, il n’y a pas eu d’incident à déplorer ».
[…]
« Mais parlant de mensonge, quand M. Marlin indique que
Le jour et l’heure de la fin du ramadan ne sont toujours pas connus en ce jeudi 16 juillet 17 h 30. Comment la Ville d’Étampes aurait-elle pu anticiper cette cérémonie ?
alors que le chapiteau pour accueillir cette fête a été monté le jeudi 16 dans l’après midi, c’est à dire avant que le maire ne publie son communiqué… Comment dire, sans vous faire de peine ? M. le maire, tout cela n’est guère cohérent. “Un tissu de contrevérités” osez-vous écrire à notre endroit. Vous connaissez l’histoire de l’arroseur arrosé »?
[…]
« NOVOpress prend donc acte de quelques erreurs que M. le maire a bien voulu nous signaler, mais lui conserve sa palme de « Dhimmi du Mois » pour sa complaisance envers l’islam et les musulmans de sa commune. Peut-être cet ardent défenseur de la laïcité croit-il que le terme ne vaut que pour lutter contre les racines judéo-chrétiennes de la France » ?

Voici un échange entre un habitant et un internaute :