Marie Sepré, 3e lauréate du prix Avenir métiers d’art INMA 2017

Ils sont les futurs joailliers, ébénistes, bottiers, bronzier… de demain et ont présenté leurs
travaux sous le regard aiguisé du jury régional du Prix Avenir métiers d’art de l’Institut
national des métiers d’art.

Soucieuse d’encourager la création et l’apprentissage, la préfecture de la région d’Île-de-
France, préfecture de Paris organise la remise de ce prix, destiné à promouvoir les jeunes
talents, futurs acteurs de la vie économique dans ces métiers de passion et de création.

Récompenser les talents de demain
Grâce au soutien de la Fondation Michèle et Antoine Riboud, ce prix récompense les jeunes
en formation dans la filière métiers d’art, en Diplôme des métiers d’art (DMA), niveau III.

Le prix offre aux candidats la chance de démontrer leur créativité, ainsi que les techniques
utilisées dans la création de leurs œuvres. En outre, les lauréats se voient attribuer une
dotation initiale de 250 euros et sont sélectionnés pour concourir à l’échelon national.

« Moins d’une semaine après la remise des prix des métiers d’art aux jeunes de CAP et de
baccalauréat professionnel, je suis heureux de rencontrer leurs ainés qui ont poursuivis dans
cette voie de l’apprentissage et de l’excellence française. Je vous félicite pour vos créations qui
sont de véritables œuvres d’art, vous êtes les futurs ambassadeurs du savoir-faire français » a
souligné Michel Cadot, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris.

Le lauréat 2017
Le jury régional d’Île-de-France, composé de représentants de l’Institut national des métiers
d’art (INMA), de personnalités administratives, d’une dizaine de personnalités qualifiées,
mais également d’anciens lauréats du Prix, a décerné, mardi 19 décembre, le prix Avenir
Métiers d’Art 2017 au niveau III à trois artistes :

 Aurore De Ganay (1er prix) ;
 Thomas Waroquier (2e prix) ;
 Marie Sepré (3e prix).