Louis Aliot vient soutenir Audrey Guibert à Savigny sur Orge

Audrey Guibert, Tête de liste de Savigny Bleu Marine a tenu une conférence de presse en compagnie de Louis Aliot, Vice-président du Front National pour la soutenir, pour évoquer la gestion complexe de la ville, le projet de piscine municipale et les axes directeurs pour les Saviniens.

Louis Aliot venu soutenir Audrey Guibert à Savigny sur Orge (l'Essonnien-Rémi POIRIER).

Louis Aliot venu soutenir Audrey Guibert à Savigny sur Orge (l’Essonnien-Rémi POIRIER).

Dans un premier temps Audrey Guibert a pris la parole en évoquant la baisse d’attractivité de la ville par la perte de 0,3% de ses habitants alors que le département en a gagné plus de 27000.

Puis elle a évoqué la gestion de la ville avec comme premier chiffre celui de la dette de la commune arrêter en 2012 de plus de 37 millions d’€uro, elle l’a comparé avec celui du budget de fonctionnement de la ville soit de 47 713 000, le premier représente 79% du second. Avec un ratio de 1011€ par habitant soient plus 22% depuis 2008. Elle a aussi rappelé l’étude de Capital.fr sur les 400 plus grandes villes de France où Savigny-sur-Orge est classé 83e en rappelant que 1 était la ville la plus imposée et que la 400e le moins. Avec un impôt moyen de 2048€ alors que la moyenne des 400 villes est de 1803€. Et dénonce sa progression de 47% sur la période 2001-2012 et de 23€ de 2008-2012.

Ce qui pour elle remet en cause le projet de Piscine municipale en dénonçant le coût environ 10 millions d’€uros ainsi que le coût de fonctionnement supérieur à un million d’€uro. Elle remet en cause la gestion du dossier par son manque de rigueur et la démarche qu’elle juge opaque. Ainsi que l’appel  à la subvention de la CALPE (Communauté d’Agglomération Les Portes de l’Essonne) dont elle doute de sa gestion financière avec le rappel de sa dette en 2012 de 40 millions d’€uros et son augmentation de sa dette de 120% depuis 2008.

Sur dossier, elle distribuera un tract pour  exigé un référendum d’initiative locale le projet piscine  par la municipalité actuelle avec la participation de tous les candidats aux élections pour l’élaboration d’un bulletin d’info avec les éléments suivants : Les détails du financement, l’échéancier des travaux, le plan de circulation et de stationnement durant les travaux. Selon elle, cela permettra de voir si les administrés confortent la municipalité dans le projet. Elle appelle si des conseillers municipaux sont hostiles au projet à rejoindre son initiative.

Puis elle abordé la démocratie locale en dénonçant la tenu des conseils municipaux le vendredi matin à 8h30 se qui ne permet pas aux habitants de suivre ses décisions.

Et enfin elle a lancé les pistes de sa campagne pour les Saviniens dont elle souhaite redynamiser la ville avec une gestion rigoureuse avec l’objectif d’assainir les finances publiques sans augmenter les impôts. En ayant comme préoccupation l’intérêt général des Saviniens avec la préservation de l’identité de la ville  et améliorer le cadre de vie (comme l’entretien de la voirie ainsi avec le développement économique pour préserver un bassin d’emploi avec le commerce de proximité).

Retrouvez l’intervention complète d’Audrey Guibert :

Intervention Audrey Guibert, conférence de presse Savigny sur Orge Municipale 2014-l’Essonnien-Rémi POIRIER

Puis dans un second temps, Louis Aliot, Vice-président du Front national commence son intervention en montant le dynamisme du Front National au plan national d’abord  (2010 : 20000 adhérents et 70 00 adhérents en 2013). En Essonne, il souligne la progression du nombre de liste (19 liste + 1 soutien) en 2014 contre 0 en  2008, grâce au travail d’Audrey Guibert dans une région peu favorable au parti comme dans l’ouest de la France.

Il fonde des grand espoir en Essonne et sur Paris dont il évoque le départ de NKM pour la capitale dont les militants locaux de l’UMP lui sont peu favorable et que le Front National fera son retour dans les conseils d’arrondissements qui le signe du renouveau pour le parti.

Il parle du ressenti de la population et de son sentiment de colère envers Hollande et son gouvernement. Il ne fait pas  la différence entre les politiques économiques et sociales de la présidence actualité et de l’ancienne dont elle est liée à l’Europe et ses traités signés par la gauche et la droite confondu. Sans compter les projets sociaux : Mariage pour tous et Vote pour les étrangers qui vont à nouveau diviser les Français pour servir de trompe-l’œil  pour masquer le désarroi de la politique socialiste.

Dont l’affaire Dieudonné contribue à être la risée des autres pays européens au lieu de s’occuper de l’augmentation de l’insécurité, du chômage, de la dette, des déficits publics, la baisse des services publics dans les territoires, le premier ministre et le ministre de l’Intérieur de s’occuper d’un humoriste. Il évoque sa campagne sur Perpignan et aucun ne lui parle de cette affaire, mais sont préoccuper par l’insécurité, le chômage, immigration, sur les propositions sur les fins de mois difficiles.

Il dénonce également le fait que le  gouvernent détourne l’attention pour ne pas que les Français regardent les choses en face et soit en colère contre ce dernier. Par ailleurs il est revenu le sondage de BFM ou plus de 62 000 personnes ont voté 92% pour l’impopularité du président de la République. Il a parlé des révoltes populaires qui se mettent en place dans les différentes régions sous différente forme comme les bonnets rouges. Que le monde rural était très en colère et que celle-ci gagne le milieu péri urbain et urbain

Il a abordé la  campagne des municipales qui seront un également un thermomètre tout comme les élections européennes qui suivront deux plus tard. Il encourage les gens à voter pour remettre à plat le système incarné par le PS et l’UMP, ne pas voter c’est pour lui voter pour ces derniers. Les élections a venir peuvent être le début d’une véritable alternative pour les échéances a venir comme 2015 avec les cantonales, les régionales et les sénatoriales en ayant pour vu l’élection présidentielle de 2017.

Même si il ne voit le gouvernement tenir jusque-là avec une cote de popularité en dessus de 20% et pense à des élections législatives anticipées avec une dissolution. Il souhaite une révolte par les urnes. Et non du grand soir comme les anciens communistes révolutionnaire aujourd’hui au parti socialiste. 

Pour conclure, il réaffirme le soutien de siège du Front national et de Marine Le Pen à Audrey Guibert sur le département et dans sa campagne pour la ville de Savigny-sur-Orge. Il souhaite son élection en tant que maire de la commune.

Il considère que l’Essonne comme un pilier de la région Ile de France, auquel ils vont apporter des moyens financier et humain, mais pas seulement pour en faire un fleuron des fédérations Rassemblement Bleu Marine et du Front National.

Intervention Louis Aliot, conférence à Savigny sur Orge Municipale 2014-l’Essonnien-Rémi POIRIER

Dans la traditionnelle séance de questions-réponses avec les journalistes M.Aliot informe qu’au niveau national se sont plus de 800 tête de liste qui sont investi par le Front national sans compter les liste soutenu comme à Béziers avec celle de Robert Ménard ou celle de Gillert Collard à Saint Gilles et les personnes dans les commune de moins de 1000 habitants où de nombreux candidats Front national serai également présent.