Les vœux de Grigny

Comme chaque année, Philippe Rio maire de Grigny a présenté ses vœux à la population en compagnie du conseil municipal.

Le maire de Grigny Philippe Rio et le conseil municipale (essonnienne-Rémi POIRIER).

Le maire de Grigny Philippe Rio et le conseil municipale (essonnienne-Rémi POIRIER).

En cette année d’élection, il a affiché une retenu dans les mots  en raison des élections, mais il dénoncé la répression des mouvements citoyens, il a fustigé le renoncement au changement de la présidence et a son discours du Bourget.

Il a rappelé que pour la première fois les élus communautaires seront élus au suffrage universel ainsi que les 10 ans de la communauté des lacs de l’Essonne, la mise en place de la régie publique «Eau des lacs » que Grigny devrait rejoindre en 2018 dates de la fin du contrat de délégation de service public de la Lyonnaise des eaux. Il met en avant les réalisations de l’agglo comme le pont de l’A6 qui sera inauguré le 15 février prochain. Mais aussi la fête des lacs… . Il dénonce les métropoles de plus 100 000 Habitants qui verront le jour en 2016. Il espère des échanges avec l’agglo Évry centre Essonne avec le projet du Grand Stade qui est à moins d’1 kilomètre de la ville comme il le rappelle. Et parle du projet de géothermie.

Grigny bouge : il remarque la participation des habitants de la Grande Borne au projet d’aménagement de la plaine centrale, aussi de la place du Damier, la réforme des copropriétés ou 18 des 23 propositions viennent des habitants de Grigny 2, La création de la régie du Chauffage voté par les villes de Grigny et de Viry-Châtillon, Il définit la ville comme belle et rebelle, mais le réalisation continu dans la ville la création du Parc Charles Picketty, l’extension du cimetière, la construction du nouveau gymnase du Méridien, la requalification de la copropriété de Grigny 2, le prolongement des  lignes de transports notamment vers la Croix blanche à Sainte-Geneviève-des-Bois et le projet de Tram train Massy-Evry et la rénovation de la ligne 402.

Le Budget de la ville à été abordé avec le rappel de la baisse des impôts en 2013 même petite, cette année c’est un abattement qui a été voté pour les personnes handicapées et invalides, c’est aussi la baisse de l’endettement de la ville de 25% en 5 ans, mais il rappelle la hausse brutale de ces derniers décider par le préfet en 2010.