Les légendes du Sud Essonne

Conseiller municipal d’Oysonville (2008-2014), Allan ANCHISI au travers de son expérience municipale s’est intéressé à l’histoire de son village, où il a élu domicile en 2006. Au travers de la création d’un bulletin municipal. Son livre « Étonnantes histoires d’Oysonville, un village beauceron » est le regroupement du travail auquel, il s’est attelé de faire connaitre les histoires du village et de ses alentours dans le bulletin du village.

Allan Anchisi auteur de "Étonnantes histoire d'Oysonville, un village beauceron" (l'Essonnien - Rémi POIRIER).

Allan Anchisi auteur de « Étonnantes histoire d’Oysonville, un village beauceron » (l’Essonnien – Rémi POIRIER).

Ces chapitres représentent une histoire du village sans être chronologique, mais remontant jusqu’à la période gallo-romaine :

« Comprendre l’histoire d’Oysonville c’est comprendre celle de la Beauce et plus largement de la France et des Français. Ce petit village qui a perdu un peu de son âme avait une certaine importance autrefois. Sa Seigneurie rayonnait dans la région et certains maitres du château ont brillé soit par leurs actes locaux soit par leurs rôles dans l’histoire de France. Oysonville n’existerait pas sans le défrichement de la mythique forêt des Carnutes pour exploiter cette terre de Beauce, grenier des Romains puis des Capétiens puis de la France. Face aux dangers, les villageois ont dû construire des murailles et probablement utiliser de mystérieux souterrains. Au fil des années, toute une organisation locale se mettra en place autour du seigneur, du clergé et des agriculteurs : aubergistes, tonneliers, boulangers, fabricants de bas, meuniers, médecins, et même des femmes qui avaient le don de prophétie. Oysonville a vu passer d’illustres personnages : le roi Henri IV, la fondatrice des Carmélites, l’aumônier de la reine mère, Marie de Médicis, des poètes, un précurseur de l’aéronautique et même des célébrités plus contemporaines comme Sacha Distel et Johnny Hallyday. Les moulins et les mares ont disparu, les curés, les seigneurs, les chevaux, les vaches, les moutons, la laine, la vigne aussi. Un à un, les petits commerçants ont tous fermé… . Aujourd’hui, l’histoire d’Oysonville est probablement devenue sa principale richesse ».

Comment trouver son livre :

http://www.leseditionsdunet.com/histoire-et-actualites/2025-etonnantes-histoires-droysonville-un-village-beauceron–anchisi-allan-9782312019376.html

Mais aussi sur amazone, la Fnac, au centre culturel Leclerc d’étampes … .