Les habitants des tarterêts essaient de se rassembler contre la violence

Hier soir, plus d’une centaine d’habitants se sont rassemblés devant la médiathèque, incendiée quelques jours auparavant. Ils ont ensuite fait une marche vers l’école, qui a été incendiée en même temps que la médiathèque.

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence - l'Essonnien -Rémi POIRIER

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence – l’Essonnien -Rémi POIRIER

Parmi ces gens, un habitant du quartier depuis 1995, déplorait ces incidents tout comme Bruno Piriou, conseiller municipal, conseil général et Vice-président du CG 91 : je suis de tout cœur avec ce rassemblement qui combat des actes inqualifiables. Pour lui, la justice doit faire son travail. Il déplore que le maire de la ville ne soit pas présent à cette marche et dénonce les tensions dans la ville.

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence - l'Essonnien -Rémi POIRIER

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence – l’Essonnien -Rémi POIRIER

Lors de la marche vers l’école, deux individus cagoulés – dont un d’origine maghrébine, ont tenté de voler une caméra de Itélé présent sur les lieux. La scène a duré quelques secondes. Et le rassemblement s’est terminé dans la cour de l’école avec le dépôt de bougies devant le bâtiment brûlé.

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence - l'Essonnien -Rémi POIRIER

Marche à Corbeil Essonnes contre la violence – l’Essonnien -Rémi POIRIER