Les entreprises essonniennes inquiètes et pessimistes face à la crise

Cette 4ème enquête en ligne de la CCI Essonne depuis le début de l’épidémie Covid-19 a été réalisée du 4 au 21 septembre auprès des entreprises essonniennes. Avec 271 répondants (dont 45%
appartiennent au secteur des services, 16% exercent dans l’industrie, 13% dans le commerce de détail et 6% dans le BTP), elle permet demesurer les conséquences de cette situation pour les entreprises essonniennes.

Des baisses de CA en net recul

45% des répondants déclarent avoir repris totalement leur activité, et 25% ont repris partiellement. A noter que 3% des entreprises sondées n’ont toujours pas repris leur activité. Les entreprises ont toujours du mal à compenser les pertes liées au Covid-19, même si une légère amélioration se fait sentir par rapport à l’enquête précédente effectuée au mois de juin. En effet,
14% affirment pouvoir compenser leurs pertes (contre 9% en mai), dont près d’un tiers dans moins d’un mois.

En termes de chiffre d’affaires, les baisses de plus de 70% de CA sont en nets reculs comparé à l’enquête précédente (16% contre 45% en juin), mais la crainte de cessation d’activité demeure
toujours présente pour 22% des répondants. Des chefs d’entreprises inquiets et pessimistes

Les entreprises envisagent la fin d’année avec prudence. Ainsi, au cours des 6 prochains mois :

– 52% envisagent le maintien des effectifs salariés
– 46% envisagent le gel de leurs investissements
– 77% n’envisagent aucune évolution en matière d’approvisionnement

La crise économique liée au Coronavirus occupe encore une bonne partie de l’actualité nationale. De ce fait, 41% entreprises essonniennes sont dans le même état d’esprit par rapport au début du
déconfinement, et, 62% portent un regard « pessimiste » ou « plutôt pessimiste » sur la situation économique actuelle.

A n’en pas douter, les nouvelles mesures prises depuis quelques jours par le gouvernement vis à vis notamment des bars-restaurants à Paris et en petite couronne, son extension dans certaines communes de l’Essonne, et l’incertitude régnant quant à un hypothétique confinement d’ici la fin de l’année, ont renforcé l’inquiétude et le pessimisme des entreprises depuis la réalisation de cette enquête.