Le préfet visite les Potagers de Marcoussis

Souhaitant valoriser le travail accompli par les structures d’insertion par l’activité économique du territoire, Jean-Benoît Albertini, préfet de l’Essonne, a visité l’association Les Potagers de Marcoussis, qui développe des actions d’insertion professionnelle centrées sur le maraîchage biologique.

S’étendant sur une surface de 12 hectares, au cœur du Triangle Vert, Les Potagers de Marcoussis sont ancrés dans le territoire. Ils contribuent au maintien des terres agricoles essonniennes, à la qualité paysagère, à la préservation de la biodiversité, des sols et de l’eau. La commercialisation en circuit-court, sous forme de paniers distribués auprès d’un
réseau d’adhérents, s’inscrit dans un mode de consommation responsable.

Encadrés par une équipe de maraîchers professionnels, les salariés en insertion recrutés par l’association produisent des légumes BIO (certification ECOCERT) tout en bénéficiant d’un accompagnement socio-professionnel individualisé en vue de leur retour durable à l’emploi. Les contrats d’insertion proposés par l’association permettent aux salariés de retrouver un cadre professionnel et de renouer avec le travail en équipe, voire de
retrouver des liens sociaux.

Le maraîchage biologique est utilisé en tant que support pédagogique et de remobilisation. En effet, au-delà de l’activité de maraîchage (travail du sol, préparation support de cultures, travail en serres de semis, travaux de repiquage, travaux de récolte, maintenance irrigation et serres, conduite des engins agricole), les salariés en insertion
sont également mobilisés sur des missions logistiques (travail de préparation des commandes, conditionnement et livraison de nos paniers), des missions d’entretien et de maintenance (locaux, matériel agricole) et des missions de distribution (vente des produits, contact avec les adhérents/clients, tenue de caisse, approvisionnement des rayons).

L’objectif est qu’ils acquièrent des compétences transférables à d’autres domaines d’activité, notamment dans les secteurs dits porteurs ou en tension.

Près d’un salarié sur deux trouve un emploi durable ou une formation professionnelle à l’issue de son passage aux Potagers de Marcoussis.

L’association Les Potagers de Marcoussis a été conventionnée pour la première fois en 2003. L’actuelle convention couvre la période 2016-2018. L’État intervient pour l’aide aux postes : cette année, le financement s’élève à 380 000 euros (soit 23 ETP) après 400 000 euros en 2017 et 360 000 euros en 2016.