Le maire de Corbeil-Essonnes à nouveau en garde à vue

Le maire Jean Pierre Becheter (UMP) de Corbeil-Essonnes, celui-ci est proche de l’industriel Serge Dassault, est mis en garde à vue depuis ce matin par la police judiciaire dans une enquête sur l’affaire d’achats des votes dans la ville. Dans au siège de la Divison nationale des investigations financières (DNIF) à Nanterre.

Mairie de Corbeil-Essonne (l'Essonnien-Rémi POIRIER).

Mairie de Corbeil-Essonne (l’Essonnien-Rémi POIRIER).

La convocation de M.Bechter est placée dans l’enquête menée par deux juges à paris pour « abus de bien sociaux, corruption, blanchiment et achats de vote » pour les élections de 2008, 2009 et 2010. Il y a quelques jours cinq personnes ont été interpellées dans le cadre de cette enquête  dans le 91 et le 77.

M.Bechter avait été déjà placé en garde à vu en juin pour le dossier de tentative d’assassinat avec en font l’affaire d’achat de vote dans la ville : à l’issu de cette dernière, il était ressorti libre.

Complément d’info :

M.Bechter n’ai pas seul en garde à vue, Cristina de Olivera ancienne candidate aux législatives, l’accompagne pour savoir si elle a tenu un rôle d’intermédiaire.