La mairie de Longjumeau reste de marbre à la lettre ouverte du FN91

FN 91

Entrée de l’Hôtel de Ville à Longjumeau. DR

 

Le 18 juin dernier, le front national de l’Essonne par sa secrétaire départemental Audrey Guibert adressait une lettre ouverte à Mme le Maire Sandrine Gélot-Rateau.

Dans cette lettre Mme Guibert s’interroge sur le fait que des fidèles d’une communauté religieuse de la ville prie tous les vendredis entre 13h et 14h en occupant la rue Louis Pasteur à moins de 300 mètre de la mairie et que celle-ci a eu le prêt d’un bâtiment publique  en l’occurrence le gymnase St Exupéry. Ce qui contrevient à la loi de 1905 de séparation de l’Etat et du religieux. Voir notre article :
Nous avons interrogé Mme Guibert au sujet de sa lettre ouverte à Mme le Maire et elle nous apprend que la mairie ne lui a adressé aucune réponse suite à ce courrier et que ce dernier a été fait suite à ce que de nombreux longjumois sont venu exprimer leurs indignations vis à vis de ces deux faits dans la ville. De même, nous avons essayé de joindre Mme le Maire et son cabinet par téléphone à plusieurs reprises mais aussi par voie écrite et aucune réponse nous a été adresser.
Par ailleurs nous rendant sur place pour en allant déposer notre demande de rendez-vous à la mairie. Nous avons constaté le fait qu’il y a des prieurs dans la rue. Nous avons aussi remarqué qu’un individu fessait des allers retours entre la mairie et la rue Louis Pasteur où se déroule les prières de rue et  qu’il avait des échanges assez cordiaux avec les ASPS.
Nous avons essayé d’interroger le voisinage sur ces faits, aucunes des personnes sollicités n’a souhaité répondre à nos questions. Par contre deux jeunes femmes qui travaillent dans le quartier depuis le mois de mars, nous dise qu’elles ont remarqué ces prières qui s’effectue chaque semaine dès leurs arrivés.

,