La Communauté d’agglomération Paris-Saclay lance son « Plan climat »

Le 9 novembre, à Longjumeau, l’agglomération Paris-Saclay a officiellement lancé son Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), en présence des nombreux partenaires qui seront associés à l’élaboration de ce programme local de transition énergétique.

Quelques jours après l’ouverture de la COP23, l’agglomération Paris-Saclay s’engage ainsi dans la réduction de son empreinte carbone et celle du territoire. L’objectif du PCAET est ambitieux mais réaliste : contribuer à contenir le réchauffement climatique, à la baisse de 40% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et porter à un tiers la part des énergies renouvelables.

L’agglomération Paris-Saclay a choisi d’associer de nombreux acteurs locaux à la démarche :
partenaires institutionnels et académiques, entreprises, associations, habitants, etc. L’objectif est de co-construire, avec eux, un programme d’actions adapté aux spécificités et aux besoins du territoire, puis de le mettre en œuvre.

Transports, habitat, activités économiques, valorisation des déchets… Tous les leviers d’actions seront étudiés d’ici juillet prochain. Cette première étape permettra de définir les actions à mener dans le cadre du PCAET, qui devrait être adopté et mis en œuvre d’ici la fin de l’année 2018.

« Pour contenir le réchauffement climatique, les territoires doivent prendre les choses en main et mettre en place des plans ambitieux, assure Jean Jouzel, climatologue glaciologue, Directeur de recherche au CEA, Prix Vetlesen 2012. Je suis donc très heureux d’être associé à la mise en œuvre du Plan Climat Air Énergie Territorial de l’agglomération Paris-Saclay ».

« L’élaboration du PCAET est l’occasion d’engager une dynamique collective en faveur de la transition énergétique sur notre territoire, résume Sandrine Gelot, élue en charge de la transition énergétique à la Communauté d’agglomération Paris-Saclay. C’est aussi l’opportunité de mettre en place des actions concrètes qui profiteront aux habitants dans leur quotidien ».