Juvisy : un commandant de police mis en examen pour harcèlement moral et sexuel sur une collègue

Une policière de Juvisy-sur-Orge reproche à l’un de ses supérieurs de lui avoir fait subir des violences physiques et morales entre 2015 et 2018. Mis en examen, le commandant de police a été placé sous contrôle judiciaire et suspendu de ses fonctions.

Coups de poings, cheveux tirés… Une policière de Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne, accuse l’un de ses supérieurs de l’avoir violentée pendant près de trois ans, de novembre 2015 jusqu’à l’année 2018. Après une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), le suspect, un commandant de police de 53 ans, a été placé en garde à vue lundi puis mis en examen mardi pour harcèlement moral et sexuel, a appris BFMTV.

Interdiction d’exercer

Selon les dires de la jeune femme, son collègue l’attachait avec des menottes, la forçait à prendre une banane dans sa bouche, lui dessinait sur le visage avec un feutre indélébile. Il déchirait également les procès verbaux qu’elle rédigeait, l’obligeant à recommencer son travail.

Outre sa mise en examen, ce commandant de police a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître au commissariat et interdiction d’exercer ses fonctions.