Jean Vincent Placé dérape

L’ancien secrétaire d’état et sénateur de l’Essonne Jean Vincent Placé lors d’une soirée avec un sénateur a agressé plusieurs  personnes dont plusieurs jeunes femmes. Il doit être jugé en juillet pour violences, outrage et injure.

Ils étaient un peu ivres et ils ont pris à partie trois jeunes filles de 19, 18 et 17 ans je crois. L’ex-secrétaire d’État a proposé des services à la jeune fille de 18 ans pour savoir si c’était possible de danser avec son ami et qu’il acceptait de la payer ».

Puis il a insulté le videur de l’établissement qui intervenait pour calmer la situation.

Un taux d’alcoolémie à 2,32 g. « On n’est pas au Maghreb ici », ou « je vais te renvoyer en Afrique moi, tu vas voir », aurait-il notamment asséné au vigile. Ce dernier a fait signe à des policiers de la BAC, qui passaient par là. Vincent Placé les a également insultés, les qualifiant notamment de « tocards ». « Tu ne sais pas qui je suis », aurait-il répété à plusieurs reprises, devant de nombreux témoins.

L’outrage à agent a été retenu contre lui, justifiant son placement en garde à vue au commissariat du 5ème arrondissement où il a passé la nuit. Son taux d’alcoolémie a été mesuré à 2,32 g. Sa garde à vue a été prolongée jeudi soir. Une plainte pour « outrage » a été déposée par l’un des policiers. Le videur et la jeune femme pourraient également porter plainte.