Impôts (complètement d’info) : la pause fiscale n’aura pas lieu

Hier, nous avons fait un article sur la politique fiscal de l’exécutif, ce dernier avait annoncé pour l’année 2014, une pause fiscale par la voix de François Hollande le 30 août dernier dans un entretien au journal Le Monde.

Feuille d'Impôt (l'Essonnien-Rémi POIRIER).

Feuille d’Impôt (l’Essonnien-Rémi POIRIER).

« Réelle promesse ou démagogie avant les élections municipales et européennes de 2014 ?

 La réponse, la plus juste serait la deuxième ».

http://www.lessonnien.fr/impots-le-choc-de-2013-et-le-gourdin-a-prevoir-pour-2014/

« Les promesses n’engagent que ceux qui y croient »

Un peu de quinze jours plus tard Jean-Marc Ayrault revient sur la promesse de pause fiscale pour 2014 dans le quotidien gratuit Métro. Il parle de ralentissement fiscal, mais on ne voit pas ce ralentissement.

Et malheureusement, nous nous ne sommes pas trompés, sur les choix fiscaux du gouvernent avec les hausses en 2014 de TVA, des cotisations retraite et une baisse du quotient familial. Et le retour de la taxe à 75% dont elle devrait s’appliquer aux revenus de 2013 et 2014. Les contribuables sont loin du ralentissement et encore plus pour la pause fiscale.

Et un petit rappel des déclarations de Jean Marc Ayrault :

«À revenu constant, neuf Français sur dix ne seront pas concernés par les augmentations de fiscalité», leur avait promis Jean-Marc Ayrault le 27 septembre 2012 en présentant le projet de budget 2013.

« Nous demandons un effort aux Français, notamment, mais pas seulement, j’en ai conscience, à ceux qui ont des revenus plus élevés ». Des efforts qui ne sont pas réclamés « par facilité pour boucher les trous d’un budget », « mais pour mettre ces nouvelles recettes au service d’un objectif », 17 septembre 2013. Lequel objectif ? Car le problème c’est que l’on ne voit pas cet objectif.

La pause fiscale « sera effective en 2015 » soit dans une année élective avec les élections cantonales et régionales en  2015.


, , , , , , , , , ,