Grève dans les cantines scolaires à Sainte-Geneviève-des-Bois

 Un remboursement tardif sous pression de l’opposition. Depuis le mois de décembre, les enfants génovéfains subissent la grève dans les écoles de la ville. Sans parler de l’absence d’un réel service minimum d’accueil, la gestion des repas laisse à désirer, pour Thomas Zlowodski candidat à la mairie.
  • Face au débrayage des agents chargés de réchauffer les repas, qui rendaient les repas préparés non mangeables par les enfants, la Mairie n’a pas adapté sa stratégie. Elle aurait du proposer des repas qui pouvaient se manger froid afin de contourner cette stratégie des grévistes et permettre ainsi d’assurer des repas équilibrés et de ne pas gâcher de la nourriture.
  • Elle aurait également pu faire appel à des prestataires privés pour faire livrer des repas aux enfants et permettre d’éviter qu’ils mangent froid depuis deux mois. Elle ne l’a pas fait.
  • Enfin, cerise sur le gâteau, elle a facturé aux parents 50% du prix du repas uniquement pour la mise à disposition des réfectoires, pour permettre aux enfants de manger les sandwiches préparés par leur parents.
J’ai dénoncé ceci lors de ma réunion publique dimanche 19 décembre dernier à ma permanence de campagne. J’ai demandé le remboursement intégral de ces frais de cantine de 50% aux parents.

Deux jours plus tard, le Maire a décidé de suivre notre demande, et a envoyé hier mardi 21 janvier un courrier aux parents pour promettre le remboursement. Ce changement de pied est uniquement du à la pression de l’opposition, car cela aurait pu être décidé dès le début de la grève.
Nous sommes satisfaits que notre demande ait payé mais si cette décision est bien tardive. Nous serons attentifs à ce que cette promesse soit tenue.