Gens du voyage : ils passent de Nozay à Egly avec les mêmes méthodes.

Depuis plus de deux semaines, se sont 300 personnes ont investi les terrains de sports de Nozay, ces derniers viennent de quitter la ville pour s’installer à Egly avec les mêmes méthodes, c’est-à-dire de manières illégales avec toujours l’occupation d’installations municipales.

GDV Egly.jpg large
Ces méthodes sont dénoncées avec force par le Front National par la voix de sa secrétaire départementale Audrey Guibert dans un communiqué de presse :
« Installation illégale des gens du voyage sur des terrains municipaux ou privés, ÇA SUFFIT ! Rétablissons l’ordre !

Plus de 300 gens du voyage se sont octroyés le droit de forcer l’entrée du stade municipal de Nozay pour s’y installer pendant plus de deux semaines avec le consentement des autorités locales et de la sous-préfecture de Palaiseau.

Ils ont laissé des traces de leur passage comme en témoignent les photos jointes : branchement à la borne incendie provoquant des inondations, de nombreuses dégradations sont à déplorer sans compter les innombrables déjections humaines qui jonchent le petit bois séparant Nozay de Marcoussis et qui est pourtant recensé au titre des espaces naturels sensibles par le conseil départemental de l’Essonne. On y retrouve même du papier-toilette sur ces sentiers. Est-ce acceptable ?

Les pouvoirs publics ne se sont pas indignés de la situation, pire encore ils ont soutenu indirectement ces intrusions répétées qui auraient dû faire l’objet de poursuites pénales. La lâcheté et la soumission sont de rigueur ! Les autorités locales abandonnent leurs administrés et ne sont que le miroir d’un État profondément affaibli.

Les contribuables devront-ils payer les réparations alors qu’il serait légitime que les riverains obtiennent des indemnités en dédommagement des préjudices subis durant le passage des gens du voyage que l’on peut qualifier de dévastateur. Les riverains ne demandent rien d’autre que de vivre en toute tranquillité et sérénité dans leur commune et que leur environnement soit préservée. Est-ce trop demandé ?

Mais pour certains Essonniens, l’été « cauchemardesque » ne fait que commencer puisque les gens du voyage qui étaient préalablement installés à Nozay, auraient investi de manière illicite les trois terrains du stade d’Egly.

Ces cohabitations forcées et insupportables doivent cesser et le principe du casseur-payeur appliqué. Les gens du voyage qui occupent illégalement des terrains, doivent être expulsés manu militari !

Le Front National de l’Essonne exige que des sanctions exemplaires soient prononcées contre les gens du voyage qui s’installent de force et en toute illégalité sur des terrains privés ou municipaux, et ce pour repousser ces offensives et atteintes permanentes contre les lois de la République ».

Par ailleurs, ces installations ne sont pas sans conséquence puisque dans son discours de départ, le colonel Duret fessait remarquer qu’ils étaient à l’origine de nombreux faits de délinquance autour de leurs présences.

Nous venons de publier, il y a quelques jours un article sur le sabotage des installations de lutte contre l’incendie autour de leurs camps. Ce qui implique que le réseau d’eau se trouve affaibli, la pression de l’eau n’étant suffisante pour l’alimentation des camions de pompiers.