Fleury : une mutinerie évitée, 4 surveillants hospitalisés

Mercredi 22 janvier 2020, une mutinerie a sans doute été évitée à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis rapporte le syndicat. Au total, 4 surveillants seront hospitalisés après avoir été blessés par des détenus.

Tout a commencé le mardi 21 janvier vers 16h40 quand une détenue placée au quartier disciplinaire de la maison d’arrêt des femmes s’est jetée sur les surveillantes. Les fonctionnaires se rendaient en cellule afin de placer la détenue en protection anti-suicide quand l’agression s’est produite.

La forcenée a dans un premier temps mis une gifle à une surveillante avant de lui mordre l’avant-bras. Elle la frappera à nouveau avant d’être maîtrisée non sans mal. Durant l’intervention, la détenue blessera une autre surveillante au tibia et une troisième sera également mordue au bras. Les trois blessées seront conduites aux urgences pour y subir des soins.

Puis le mercredi 22 janvier vers 15 heures lors du départ en promenade des détenus mineurs, une bagarre entre deux jeunes a éclaté. Les surveillants sont intervenus pour séparer et ramener le calme au sein de la détention mais un surveillant recevra un coup de poing en plein visage par un détenu. La tension est montée d’un cran mais heureusement le personnel parviendra à maîtriser la situation. Une mutinerie aurait été évitée de justesse. Le surveillant blessé sera hospitalisé.