Evry : le marché des loges ferme ses portes

Hier soir, le conseil municipal d’Évry a entériné la fermeture du marché des loges qui prendra fin le 28 juin de cette année. Au terme du contrat du délégataire de service représenté par la société Lambard et Guérin. L’échange a été tendu sur ce point entre la majorité et l’opposition.

Conseil municipale d'Evry, débat d'orientation budgétaire le 18 décembre 2014 - l'Essonnien - Rémi POIRIER

Conseil municipal d’Evry – l’Essonnien – Rémi POIRIER

Un texte a été lu par Pierre Prot du groupe « Évry au Cœur » qui dénonce une triple erreur : urbaine, économique et démocratique de la part de la majorité, qui dénonce notamment un fait du prince sur les raisons de la fermeture du marché : « vous en avez décidé ainsi » et « il n’est pas à la hauteur ». Dans son texte, il regrette que la municipalité n’ait pas pris de mesure pour l’améliorer « qu’avez-vous fait pour l’améliorer ? » en pointant « l’absence d’optimisation ou les recrutements de nouveaux commerçants ».

Il a été rejoint par M. Laurent du Front de Gauche qui souhaite pour la ville : « une offre de commerce, plein de produits adaptés à tous les foyers. Il aurait souhaité que l’argent pour l’acquisition de commerce soit investi pour maintenir le marché ».

Stéphane Le Personnic lui pointe : une délibération creuse. Alban Bakary revient sur la forme et il déclare : il y a pas d’argument économique, puis il cite des paroles des habitants qui fréquentent le marché : « si on enlève le marché des loges, c’est comme si on nous enlève un organe vital » et surenchéri avec : « fermé le marché c’est une atteinte aux morales des citoyens »

La séance déjà sous tension monte d’un cran suite à l’intervention de Diara Badiane, elle reprend une partie des propos d’Alban Bakary et dénonce « le spectacle donné par l’opposition » et elle rappelle les raisons de la fermeture du marché notamment des problèmes de normes, de sécurité et d’hygiène.

Farouk Alouani renforce les propos de sa collègue comme Jacques Serna-Charpentier et Ronan Fleury conseiller générale de la ville.


Articles en relation :

  1. Morsang : un débat tendu