Essonne : la courbe du chômage ne s’inverse pas

En fin 2012, il y avait dans le département 48 410 aujourd’hui, il y a 52 660 soit plus  4 200 chômeurs supplémentaire en un an pour la catégorie A (c’est-à-dire les personnes en recherche d’emplois, mais n’ayant pas du tout travaillé au cours de l’année).

Logo Pôle Emploi

Logo Pôle Emploi

Le taux départemental approche les 8 points de chômage de la population active en âge de travailler avec 7,8 % de cette dernière. Les contrats d’avenir n’ont eu les effets escomptés avec moins de  1500 emplois d’avenir qui ont été signé au cours de l’année pour les jeunes sans diplôme ou vivant dans une ZUS (Zone urbaine sensible).

Au niveau national la situation n’a été inversée comme le dit le gouvernement, le journaliste Nicolas Doze de BFM TV et l’INSEE l’ont rappelé dans une vidéo et dans un article :

L'Insee ne prévoit aucune inversion de la courbe du chômage en France

Nicolas Doze: « il n'y aura pas d'inversion de la courbe du chômage » – YouTube