Essonne en chiffres 2020 : l’essentiel des données socio-économiques du territoire

La CCI Essonne et la CMA Essonne publient l’édition 2020 de l’Essonne en chiffres : l’essentiel des données socio-économiques du département (démographie, niveau de vie, activités économiques, équipements, infrastructures, immobilier, enseignement…). Une data indispensable qui permet de mettre en lumière certaines tendances et spécificités du territoire essonnien.

Un territoire attractif avec une hausse continue de la population

L’Essonne représente en 2020 près de 11 % de la population totale francilienne et se caractérise par une population jeune avec plus de 60 % de ses habitants ayant moins de 45 ans. D’un point de vue démographique, notre département affiche une attractivité certaine avec une hausse continue et soutenue de sa population depuis 1968 (multipliée par 2), alors que les moyennes régionale et
nationale augmentent au pas (plus de 1,3 fois).

L’industrie et l’aéronautique : de puissants moteurs pour l’économie essonnienne

En termes de tissu économique, l’Essonne affiche des particularités notamment dans l’industrie avec 31,9 % des salariés franciliens dans la fabrication d’équipements d’aide à la navigation et 39,9 % des salariés franciliens dans la fabrication de composants électroniques, des branches d’activités importantes pour l’aéronautique. Ces activités concourent au relief scientifique et technologique de l’Essonne (33 % des effectifs salariés de la R&D francilienne, source : ACOSS), impulsé notamment par les synergies en place sur le territoire de Paris-Saclay.

Au-delà du tissu industriel, l’Essonne c’est aussi un marché théorique de plus de 13 milliards d’euros, dont plus de 9 milliards dans des produits non-alimentaires, mais également un territoire fier de sa ruralité et de son agriculture. L’Essonne est en effet le premier producteur national de cresson par exemple, et une vitrine régionale de l’agriculture biologique avec des surfaces utiles multipliées par quatre en dix ans. N’oublions pas également sa filière chanvre, d’avenir, dont les débouchés multiples, aussi bien dans l’alimentation que l’écoconstruction, participent au rayonnement du sud de notre département.

L’artisanat pourvoyeur d’emplois locaux

Les entreprises artisanales confortent leur rôle d’entreprises de proximité pourvoyeuses d’emplois locaux. D’année en année, l’Artisanat progresse pour atteindre près de 27 800 entreprises à fin 2019. Ce nombre ajouté aux 31 648 emplois salariés de l’artisanat met en lumière l’impact de l’artisanat sur le tissu économique essonnien avec plus de 58 000 actifs répartis entre les métiers de bouche, le bâtiment, les services à la personne, le transport ou encore les métiers de la fabrication.

Cette dynamique anime les centres-villes et les centres-bourgs. Elle est créatrice de lien social et devient un maillon de plus en plus important en matière de préoccupations environnementales au sein du département : le bâtiment et la filière chanvre déjà évoquée, le développement de produits transformés bio qui accompagne l’augmentation des surfaces agricoles réservées à ces cultures, les circuits courts…

L’apprentissage de son côté reste garant de la transmission des savoir-faire mais aussi de modernité et de qualité dans les métiers avec 1 703 contrats en 2019, soit une augmentation de près de 11% par rapport à 2018. La qualité artisanale reste d’ailleurs une marque pour les entreprises du secteur qui sont 66% à la posséder.

Néanmoins les efforts et la progression réalisées seront à remettre en perspective au regard des effets conjugués en 2020 du confinement et de la durée de la crise liée à la Covid.

Une dynamique freinée par la crise sanitaire

Concernant les activités économiques, selon les données issues du fichier entreprises de la CCI, 91,5 % des établissements sont des TPE (moins de 10 salariés) et l’on compte même près de 61 % d’établissements sans salariés. Ces données, en lien avec la moyenne nationale, soulignent l’importance de la TPE sur notre territoire et la nécessité d’œuvrer au soutien de notre tissu
d’entreprises.

En conclusion, si l’Essonne se révèle dynamique en termes de création d’entreprises, l’année 2020, marquée par une crise sanitaire sans précédent, sera sans doute difficile sur le plan économique.