Enquête flash Covid-19 : les entreprises essonniennes lourdement impactées

L’épidémie de Coronavirus impacte fortement l’économie, de nombreuses entreprises sont amenées à stopper leur activité subissant des pertes importantes de chiffre d’affaires et mettant une majorité de leurs salariés au chômage partiel.

Dans ce contexte inédit, la CCI Essonne a souhaité mesurer les impacts de cette crise sanitaire sur les entreprises du département à travers une enquête en ligne réalisée du 25 au 31 mars 2020. Au total, près de 1200 entreprises ont répondu au questionnaire de l’enquête. Un échantillon important qui donne une photographie claire et précise de la situation.

Les principaux chiffres 60 % des répondants déclarent avoir arrêté leur activité, 44 % sont des entreprises de services, 19 % des commerces de détail et 17 % des entreprises de BTP.

D’après une estimation réalisée à partir du fichier des entreprises et de données statistiques, il y aurait en Essonne environ 18.000 commerces, services à la personne (agences immobilières, auto-école, agences de voyage…) et activités d’hôtellerie restauration fermés représentant environ 47.000 emplois.

Parmi les principales difficultés que rencontrent les entreprises nous trouvons : • La baisse de chiffre d’affaires pour 83 % des répondants. 61 % des entreprises déclarent une baisse de plus de 50 % ! Les activités d’hôtellerie/restauration et de transport/logistique sont les plus impactées. • La baisse de la fréquentation et des commandes clients pour 61 % • Les problèmes de trésorerie pour 49 % d’entre elles

Les mesures de soutien aux entreprises mises en place par le Gouvernement En Essonne, 54 % des entreprises disent avoir déjà fait des demandes d’aides : • 60 % se sont rapprochées de leur banque • 58 % ont fait des demandes de report de cotisations sociales auprès de l’URSSAF • 56 % ont engagé des démarches de chômage partiel auprès de la Direccte • 24 % ont sollicité un report sans pénalité des échéances fiscales (acompte d’impôt sur les sociétés, taxe sur les salaires) auprès des services des impôts (DDFIP)

L’organisation du travail 58 % des répondants indiquent avoir mis en place le télétravail au sein de leur entreprise. 30 % ont fait des plans de continuité d’activité afin de garantir la poursuite de l’activité et la survie de l’entreprise.

L’inquiétude des entreprises Parmi les chiffres importants, 32 % des entreprises craignent une cessation d’activité dans les 6 mois. Parmi ces entreprises nous retrouvons pour 37 % des activités d’hôtellerie/restauration et 33 % des commerces de détail. Cette crise vient s’ajouter à des difficultés déjà rencontrées par bon nombre d’entreprises suite aux divers mouvements sociaux (Gilets Jaunes, grèves, etc.) entre 2019 et 2020 (47 % des répondants).