Coronavirus : 60 % des entreprises ont stoppé leurs activités

Après 6 semaines de confinement et une situation économique quasiment à l’arrêt, la CCI Essonne a souhaité interroger à nouveau les entreprises afin d’évaluer l’impact de la crise sanitaire actuelle sur l’économie et appréhender comment les entreprises se préparent à la reprise d’activité.

Au total, 1022 entreprises ont répondu au questionnaire de cette 2ème enquête réalisée du 14 au 21 avril.

Des entreprises toujours à l’arrêt mais qui préparent la sortie du confinement

Bien que 60 % des répondants déclarent toujours avoir stoppé leur activité, les entreprises commencent à se préparer à la reprise suite à l’annonce du déconfinement progressif à partir du 11 mai. Néanmoins, 28 % seulement déclarent qu’elles reprendront totalement leur activité, 48 % envisagent une reprise progressive et partielle et 14 % envisagent de redémarrer bien après le 11 mai.

Une reprise qui pose encore beaucoup de questions

Comme le signalent les entreprises, la reprise sera lente et progressive et certaines interrogations devront être levées pour que l’activité puisse reprendre au mieux. Ainsi, pour 67 % des répondants, la reprise ne pourra se faire qu’à condition de disposer d’équipements de protection individuelle nécessaires.

De plus, cette période ayant mis à mal la santé financière des entreprises, 44 % déclarent qu’elles auront besoin d’un accompagnement financier pour assurer leur pérennité. En effet, 32 % des entreprises craignent une cessation d’activité dans les 6 mois, chiffre semblable à la première enquête menée fin mars.

Des impacts toujours aussi importants pour 82% des entreprises

L’impact de cette crise sanitaire demeure extrêmement important pour 82 % des répondants. Parmi les principales difficultés rencontrées :

La baisse de chiffre d’affaires pour 77 % d’entre elles. 61 % déclarent une baisse de plus de 50 %. La baisse de la fréquentation et des commandes clients pour 55 % Des problèmes de trésorerie pour 47 %

Des aides mieux identifiées et de plus en plus sollicitées

Une panoplie d’aides pour soutenir les entreprises a été déployée par le Gouvernement pour faire face à cette crise sans précédent :

80 % des répondants disent connaître les aides proposées par le gouvernement contre 65 % lors de la première enquête.

En Essonne, lors de la première quinzaine de confinement, seulement 54 % d’entreprises avaient eu recours aux demandes d’aides d’urgence, et pour 60 % d’entre elles, les demandes concernaient avant tout leurs banques (cf : résultats enquête #1). Cette seconde enquête révèle que ce sont près de 77 % d’entreprises qui ont eu recours aux aides. Ainsi :

61 % ont engagé des démarches de chômage partiel auprès de la Direccte 47 % ont sollicité un prêt garanti par l’Etat 46 % ont fait des demandes de report de cotisations sociales auprès de l’URSSAF

L’annonce de l’allongement du confinement, une meilleure connaissance des aides et la fragilité croissante de la situation des entreprises expliquent cette hausse des recours aux dispositifs d’urgence. Par ailleurs, depuis le début de la crise, la CCI Essonne s’est très fortement mobilisée avec près de 1.300 contacts personnalisés avec les entreprises et près de 1.000 appels sortants pour aller au-devant d’elles et les renseigner sur les différentes aides et dispositifs.

200422 COVID 19 – Enquête 2 – Résultats complets-1