Bertrand Vergely expose la théorie du genre

Hier soir à Yerres,  La Manif Pour Tous 91 a organisé une conférence sur la théorie du genre  et avec Bertrand Vergely philosophe et théologien orthodoxe. Plus de 100 personnes étaient présentes dans la salle. Suivie de question-réponse avec la salle.

Bertrand Vergely a la conférence sur la Théorie du genre à Yerres (l'Essonnien-Rémi POIRIER).

Bertrand Vergely a la conférence sur la Théorie du genre à Yerres (l’Essonnien-Rémi POIRIER).

Bertrand Vergely dans un exposé passionné qui a duré environ deux heures a mis en avant la théorie du genre : ses dangers, la pensée qui est derrière, qui est derrière cette théorie, les applications concrètes, ses conséquences  et ses solutions.

Dans la première partie, il décortique l’idéologie avec les principaux vecteurs de la Théorie du genre, en donnant sa définition :

La théorie du genre : c’est la disparition des notions de femme et d’homme.

 Dont le principal vecteur est le féminisme radical qui veut la suppression des notions de femme et d’homme par la fin des stéréotypes masculin/féminin.

Dont les maîtres à penser sont : Simone de Beauvoir, Michel Foucault, Judith Miller, … .

Il explique que toutes ces personnes comme Judith Millier souhaite une seule chose c’est la négation de la différence anatomique et l’hétérosexualité. Il rappel à de nombreuses reprises que j’en-jeux : « c’est la destruction de motion de femme et d’homme. Car cela implique, une indétermination permet de tout être, et de tout faire. Ce qui implique que le choix de sexe : où, quand je veux».

Ce qui amène a ceux qui ont des intérêts à cette Théorie du Genre : Les lobbys.

  1. Les lobbys économiques : pour la création de nouveaux produits et de nouveau publics.
  2. Le lobby politique : création de nouveau concept : L’homme va être libre.
  3. Le lobby scientifique : ils pourront s’occuper de la sexualisation. Avec des créations en labo des êtres de ce que vous voulez. Avec une évolution vers le modèle transsexuelle.

« Et donc la mutation de l’espèce humaine ».

Puisque selon Bertrand Vergely cela ira vers la destruction de l’homme et de la femme ainsi que de l’hétérosexualité. Car la disparition de la femme va de pair avec la disparition de l’homme.

Notamment avec Emile Benveniste qui est un linguiste français naturalisé, il s’est illustré par ses travaux dans le domaine de la grammaire comparée des langues indo-européennes.

Et Claude Lévi Strauss est un anthropologue et éthnoloque et figue du structuralisme. Car peux eux l’homme n’existe pas à travers sa conscience mais ses sons et s’oppose à Descartes car pour lui :

« Je pense donc je suis »

Car pour Benveniste et Levi-Strauss,il n’y a pas de volonté de la part des individus, ils n’ont pas de conscience.

Pour Claude Levi Strauss, il utilisé la méthode de Bern (L’analyse transactionnelle (aussi appelée AT) est une théorie de la personnalité et de la communication. Elle postule des « états du Moi » (Parent, Adulte, Enfant), et étudie les phénomènes intrapsychiques à travers les échanges relationnels, appelés « transactions ». Cette théorie a été fondée par Éric Berne, médecin psychiatre américain, dans les années 1950 à 1970.

L’analyse transactionnelle vise à permettre une prise de conscience ainsi qu’une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et maintenant » dans les relations entre deux personnes et dans les groupes. L’analyse transactionnelle propose des grilles de lecture pour la compréhension des problèmes relationnels ainsi que des modalités d’intervention pour résoudre ces problèmes) ayant pour objectif de détruire les mythes.

Et que l’Homme est issu du langage. La découverte de Benveniste sur le langage permet d’appliquer la déconstruction de sujet et la conscience par la démystification. Et la destruction du concept d’Homme par Claude Levi Strauss.

Bertrand Vergely rappel que.pour de nombreux philosophes que Dieu est mort ainsi que l’Homme.

Dominique Lecours développe une conception de la liberté qui prend à rebours aussi bien l’individualisme égoïste que le moralisme libertaire.

C’est le structuralisme qui se définit comme la combinaison des points.

Dans tout cela pour Bertrand Vergely, Michel Foucault est un personnage clé. Avec le discours de Jacques Derrida. Car Michel Foucault est le penseur de la mort de l’Homme. Avec la déconstruction de la métaphysique et la disparition de l’homme normale, car la normalité est un produit social issu d’injonction prescriptive.

Pour eux, il n’y a plus de dieu, d’homme et de nature. Ils développent que l’idée que homme est fabriqué et qu’il est un rêve.

En secundo, sur la théorie du genre, elle est le fruit de l’alliance des libertaires et de libéraux, du féminisme radical et des anti-humanités.

C’est vivre dans un monde sans nature et  sans identité

En enfin pour l’application concrète de la théorie du genre, c’est la destruction du caractère féminin ou masculin par la mise en place de pratique subversive du libre choix de manière ludique :

Le filme sur deux poissons (féminin ou masculin) qui s’aiment sont de mêmes sexes ou le livre papa porte une robe.

Qui nous renvoi la pub krys ou l’on voit Antoine De Caune mi-costume/mi-tutu.

Pour introduire le modèle transsexuel, qui se débarrasse de la notion d’identité. Et allez vers un monde invisible

Pour Bertrand Vergely : il faut avoir un acte de conscience comme les mères veilleuses,  interpellé les politiques en leurs disant :

Est-ce que vous vous rendez compte de se que vous êtres en train de faire ?

Car l’identité vient de la nature et revient sur les principes harmonieux de la nature, car c’est la musique de la vie : le bien et le mal.

Et qu’il faut écarter la théorie du genre, car c’est la négation du nom.

Mais il y a des solutions pour Bertrand Vergely, cela passe par le retour du sacrée de l’existence par un retour aux sources, qui est : Dieu.

Par la Beauté de Dieu et selon les principes d’Aristote qui diffuse la vie et la fait vivre par le mariage d’un homme et d’une femme de la notion de la tradition chrétienne.

Comme chez les Grecs avec l’union du ciel et de la Terrre et revenir a la ontologie de la sexualité, pour revenir aux mythiques.

Car il y a une nature homme et femme transcendante et profonde pour respecter le sacré. D’où il ne faut pas enfermée la femme aux tâches de faire des enfants et la cuisine.

Pour lui le problème des relations homme /femme est du regard pollué et que la vie est attaqué dans ses fondamentaux dus qu’il n’y a plus de Dieu, de Mythes et a l’ignorance.

Et il en fini en retournant un titre du nouvel obs qui est : la guerre des genres va-t-elle avoir lieu, en :

La guerre des genres a déjà commencé !

La soirée s’est poursuivie avec le traditionnel jeu des questions-réponses qui s’est transformé en véritable avalanche de témoignages de la mise en action de la théorie du genre :

Des collégiens et lycéens ont apporté leurs lumières sur les cours d’éducations sexuelles qui se transforme en l’apologie de l’homosexualité, avec interdiction d’en parler à leurs parents.

Une femme a parlé son accouchement où le service de maternité voulait la forcé a accoucher sous péridurale contre sa volonté.

Un homme raconte la convocation d’un de ses collègues parce que son petit garçon refuse de jouer avec une poussette… .


, , , , , , , , ,