Aimée DAVOUT Maréchale et princesse par Marie-José CHAVENON

Aimée Davout Maréchale et princesse, le nouveau livre de Marie-José CHAVENON après Inès LYAUTEY, l’infirmière, la maréchale.

Couverture du livre Aimée DAVOUT Maréchale et Princesse

Couverture du livre Aimée DAVOUT Maréchale et Princesse

Marie-José CHAVENON infirmière de profession,  grande lectrice et passionné d’écriture  s’est intéressé à Aimée DAVOUT, femme de  Louis Nicolas d’Avout puis Davout maréchal d’empire. Il est l’un des plus grands chefs militaires de l’histoire de France ; son seul nom, maréchal invaincu, suffisait à faire trembler ses adversaires, même après l’abdication de Napoléon. Il fut élu maire de Savigny-sur Orge de 1822 à 1823, ainsi que son fils de 1843 à 1846 et plus tard son beau-fils, le comte Vigier. Une des places principales de la ville porte leur nom. Pour présenter celui qui fut l’époux d’Aimée Leclerc de son nom de jeune fille, belle-sœur de Pauline Bonaparte.

Tous les hommes de l’Empereur Napoléon Bonaparte font l’objet d’une abondante littérature mentionnant à peine leurs épouses. C’est bien le cas du Maréchal Louis-Nicolas Davout. Mais leurs épouses ne restent pas les grandes oubliées de l’Histoire ?

Rien ne prédestinait Aimée Leclerc, petite-fille d’ouvrier à côtoyer les ors d’un Empire, avant que ses frères n’aient opté pour la carrière militaire. Après les diverses nominations de son époux,

Aimée devint duchesse et princesse…

Aimée Davout a pu manifester parfois une certaine lassitude, surmenée par la gestion de son patrimoine, brisée par les disparitions douloureuses d’enfants en bas-âge et privée de son époux, absent la majorité du temps. Mais qui fut-elle vraiment ?

En réalité, une femme de caractère, énergique, intelligente, cultivée, généreuse, rigoureuse, honnête, épouse aimante et mère indéfectible.

L’intérêt pour cette femme peut venir aussi de son tempérament rebelle, avec une étonnante indifférence aux honneurs, alors que la majorité luttait âprement pour obtenir un simple regard de l’empereur. Proche de la nature et indifférente aux ors de la Cour, elle fut nommée Dame d’Honneur de Letizia, mère de l’Empereur, fonction dont elle s’empressa de démissionner au premier prétexte

Nimbée d’une aura mystérieuse, sa personnalité singulière nous la rend finalement très attachante.

Généreuse, compatissante et altruiste malgré de graves difficultés financières, elle donnait sans compter à Savigny et ses habitants. Entre autres initiatives, elle dépensa beaucoup d’énergie pour obtenir des Chemins de Fer qu’une gare y fut créée en 1844. Ainsi qu’une école publique pour fille en 1847, c’est la première en France alors que de nombreux établissements catholiques existaient déjà.

L’auteur sera en signature au salon du livre de Brétigny-sur-Orge ce samedi et d’autres dates sont à venir

 

Présentation rapide de l’auteur : Marie-José CHAVENON

L'auteur Marie-José CHAVENON

L’auteur Marie-José CHAVENON

Née à Angoulême, enfance au Maroc (parents en poste à Rabat). Retour en France en 1961. Études en Institut de Soins Infirmiers à Paris, Diplôme d’Infirmière en 1967.

Infirmière en Chirurgie générale jusqu’en 1982, dans le privé. Directrice de Halte-Garderie dans une collectivité locale en Essonne, pendant une dizaine d’années.

Passionnée d’Histoire depuis toujours, encouragée au gré des rencontres par Gonzague Saint-Bris et Arnaud Teyssier.

Publications :

« Une infirmière parle »

Ed. Presses de Valmy, épuisé.                   2001

« Infirmières épuisées, malades en danger »

Ed. Scripta. Essai.                               2003

« Arc-en-ciel sur l’Amérique »

Ed. Scripta. Nouvelles.                           2005

« Inès Lyautey, l’infirmière, la maréchale »

Ed. Gérard Louis. Biographie historique.        2010

Prix Erckmann-Chatrian Histoire 2011

« Aimée Davout, maréchale et princesse »

Ed. Gérard Louis. Biographie historique.        2013

 

 

, , , , , , ,