A Longjumeau,on conjugue environnement avec solidarité

En 5 ans, 1 614 opérations de collectes solidaires organisées dans 33 grandes villes de France ont permis de collecter l’équivalent de 355 000 appareils auprès de 120 000 habitants.

Les collectes solidaires d’appareils électriques lancées il y a cinq ans jour pour jour dans le 11è arrondissement de Paris, ont réussi à se frayer un chemin dans les centres-villes des grandes agglomérations de sept départements français.

ES-Collecte_solidaire_5_ans

Imaginées et déployées avec le concours des structures de l’économie sociale et solidaire telle qu’Emmaüs, les collectes solidaires sont un service de proximité permettant aux riverains de donner une seconde vie à leurs appareils électriques hors d’usage ou passés de mode, un geste environnemental mais également solidaire.

Destinées à collecter au plus près des habitants les équipements qui fonctionnent à piles, sur batterie ou secteur, les collectes solidaires ont su convaincre 33 communes des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne, de la Seine-Saint-Denis, de l’Essonne, du Rhône, de la Haute-Garonne ainsi que tous les arrondissements parisiens de passer à l’acte.

Ce service de collecte mis à disposition et entièrement géré par Eco-systèmes vise à réduire les dépôts sauvages, coûteux pour les collectivités, mais également à sensibiliser les habitants sur l’intérêt de faire le bon geste. Stocker dans un placard, jeter à la poubelle, déposer sur le trottoir sont de fausses bonnes idées qu’Eco-systèmes essaye d’endiguer en entamant le dialogue avec les habitants des grandes villes.

Tous les produits collectés au cours de ces opérations sont confiés à des structures locales de l’économie sociale et solidaire, partenaires d’Eco-systèmes, telles qu’Emmaüs, Envie et le Foyer Notre Dame des Sans Abris, pour être testés et réemployés si cela est possible, ou sont à défaut recyclés par Eco-systèmes.

10% des équipements rapportés par les riverains sont aujourd’hui réemployés, réparés et revendus dans les boutiques solidaires des structures partenaires. Les autres appareils sont quant à eux recyclés, sous forme de nouvelle matière première à hauteur de 81% en moyenne, par Eco-systèmes.

L’objectif de ces prochains mois est désormais de développer les collectes solidaires dans de nouvelles grandes villes de France, où les habitants ont besoin de solutions complémentaires pour faire le bon geste.
Guillaume Duparay, directeur de la collecte chez Eco-systèmes déclare : « Nous sommes désormais prêts à nous étendre dans de nouvelles communes très denses, nécessairement motivées pour faire de ces opérations un succès. Sans implication des villes et arrondissements dans lesquels nous nous installons, nous n’avons aucune chance de succès. La collaboration des collectivités, le partenariat de l’économie sociale et l’expertise technique d’Eco-systèmes sont les trois ingrédients indispensables à la réussite et à la pérennité des collectes solidaires dans les centres-villes. »